Pixel, parle-moi - Présentation

Bonjour bonjour !

Ouvrons aujourd'hui cet article concernant une chose qui trotte dans un coin de ma tête depuis l'article consacré à Triple Town : la présentation et l'explication de la rubrique Pixel, parle-moi.

Comme vous l'avez sans doute compris seuls si vous avez lu mon précédent article de cette rubrique, elle traite de jeux vidéos de manière très générale. D'où le subtil jeu de mot avec le pixel, qui effectivement me parle. Je vais détailler ici à la fois les raisons qui m'ont poussée à ouvrir cette catégorie, qui peut je le conçois sembler déplacée sur un site tel que le mien, et le contenu futur de Pixel, parle-moi. Allons-y gaiement !

 

I - Pourquoi l'ai-je mise en place ?

.

Comme je viens de l'écrire, il apparaît assez paradoxal de trouver une rubrique consacrée au jeu vidéo et au milieu vidéoludique sur un site traitant essentiellement d'art, d'autant plus que j'ai ouvert mon blog avec un article de cette catégorie. Néanmoins, je tiens à rappeler que le débat est lancé depuis un certain temps maintenant pour intégrer le jeu vidéo dans la classification habituelle des arts. Comme quoi, je ne suis pas la seule à considérer les choses ainsi. Nous avons bien accordé le statut de 9ème art à la bande dessinée, pourquoi ne pourrait-on pas faire une petite place pour le jeu vidéo ? Il en reste des nombres pourtant.

Au-delà de ces préoccupations sur la définition d'un art, je pense avoir eu l'idée puis l'envie de m'exprimer sur le jeu vidéo lorsque j'ai commencé à ne plus être simplement dans la position de joueuse et consommatrice, en construisant une réflexion autour de ce média et de qu'il véhicule, qu'il s'agisse des bonnes ou des mauvaises choses. Je dois d'ailleurs à cette occasion remercier très chaleureusement toute l'équipe de l'émission 3615 Usul, aujourd'hui arrêtée, mais qui a pendant longtemps véhiculé une vision particulière et réfléchie du jeu vidéo, ce qui m'a poussée à m'intéresser à ce milieu plutôt que de me contenter d'acheter les produits. Non pas que j'ai arrêté de jouer, bien au contraire ! Seulement, je ne joue plus aux mêmes jeux, plus de la même manière et plus sans me poser quelques questions. Je me suis subitement dit que ça pourrait intéresser d'autres personnes, et décidé dans la foulée d'intégrer la rubrique Pixel, parle-moi à mon blog.

.

Comme je viens de le préciser, je suis moi-même joueuse, d'où mon intérêt pour ce média. Pas une joueuse très "douée", dans le sens où je n'ai pas l'habitude de m'entraîner intensément pour me hisser au niveau des meilleurs joueurs des jeux que je connais. Je n'ai pas vu la fin de tous les jeux de ma ludothèque, certains que j'ai trouvés trop frustrants ont même été laissés complétement de côté au profit d'autres titres qui me convenaient davantage. Je ne joue pas en multi-joueur, sauf entre amis, car je sais ne pas avoir le niveau de me mesurer à la plupart des adversaires qu'on y rencontre et que je gênerai une équipe en me joignant à elle en coopération. Autrement dit, je pourrais être rangée dans la case des joueurs "cazu" par certains, bien que je joue un peu plus qu'occasionellement. Pour ceux qui ne connaissent pas le terme, j'en parlerai plus en détail dans une autre rubrique qui ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez.

Avec tout cela, vous vous dites peut-être que mes articles de Pixel, parle-moi ne valent pas grand-chose, qu'une joueuse de mon calibre ne doit rien avoir à apporter à la discussion déjà bien lancée sur le net. Je me suis également posé la question, pour conclure que mon avis n'était pas moins légitime que celui d'un autre après tout. Je ne dis pas qu'il est meilleur, j'affirme seulement avoir le droit de m'exprimer sur le sujet. Si vous n'êtes pas d'accord avec moi, je suis toujours ravie d'en discuter par commentaires/Contact. Si vous avez décidé, en apprenant que je n'étais pas la plus acharnée des femmes avec une manette/souris entre les mains, que ma parole ne vaut rien et n'est qu'une insulte aux "vrais" gameurs, nous n'avons je crois plus rien à nous dire. Posez-vous seulement quelques questions : Est-ce que parce que je n'ai pas vu la fin d'un jeu, je ne peux pas évoquer son commencement ? De toute manière dévoiler la fin d'une oeuvre sur le net ne se fait pas, par respect pour ceux qui n'y ont pas encore joué. Ou alors on prévient avant le début de l'article. Est-ce que mes articles traitant du sujet sont moins bien écrits qu'ailleurs sur le site, mon propos est-il moins développé, mon opinion est-elle si inintéressante ? Est-ce qu'il faut avoir une culture exhaustive dans le domaine, pour parler des jeux que je connais de toute façon ?
Parenthèse close, c'était la minute pénible pour femer le clapet des chi râleurs jamais contents qui n'attendent qu'une occasion de rabaisser les autres partout sur le net. Voilà un bien beau projet de vie tiens. Comme vous l'avez compris, j'ai décidé de mettre cette rubrique en place parce que j'ai des choses à dire sur le jeu vidéo.

.

Maintenant, pourquoi suis-je à ce point attirée par le jeu vidéo alors que je ne m'estime moi-même pas très douée ? Vaste question, aussi vaste que le milieu vidéoludique. Il y a autant de raisons d'aimer jouer qu'il y a de jeux différents, et cela les joueurs de tous bords le savent bien. Pour ceux qui ne jouent pas, dites-vous qu'au moins un jeu peut, pourrait, va vous intéresser. Il y en a trop pour que ce ne soit pas le cas. D'ailleurs si un article de Pixel, parle-moi a su attirer votre attention, c'est peut-être déjà gagné !

Pour ma part, je crois qu'en premier ce qui m'a attirée dans le jeu réside dans l'idée d'incarner, d'être pendant un instant le personnage principal. Voilà bien une chose qui peut me scotcher devant un écran, bien davantage que la télévision ou le cinéma. Attention ! Je ne dis pas que le jeu vidéo est supérieur au cinéma, les deux choses sont trop différentes. Simplement, un film même lorsqu'il se propose de nous faire entrer dans la tête d'un personnage, s'en sort généralement beaucoup moins bien que n'importe quel jeu. Au passage, un film qui parvient réellement à mettre le spectateur à la place d'un personnage mérite d'être applaudi tant l'exercice est complexe. Le jeu vidéo y arrive magistralement, il faut bien dire qu'il dispose de plus d'outils. C'est cela que j'aime, ne plus être passive mais m'investir véritablement dans l'aventure. Je n'accompagne pas un personnage principal, je suis le héros de l'aventure. Les exploits, c'est moi qui les accomplis. J'agis, j'invente, je combats, je crée, je triomphe ! Et tant pis si ça me fait passer pour une rêveuse, mais j'adore ça. Vous vous souvenez quand enfant, vous jouiez au héros de vos contes de fées ? De vos livres d'images, de vos dessins animés préférés ? Le jeu vidéo pousse l'expérience plus loin, et à tous les âges.

.

J'ai mis en place cette rubrique, également suite à une déception. Oui, une déception, concernant cette fois la communauté du jeu vidéo. Celle des joueurs, des critiques, des développeurs, des acteurs du milieu en général. Je l'affirme haut et fort, cet aspect du jeu m'a profondément déçue.

Pourquoi ? Parce que pour commencer, il ne s'agit pas d'une mais de plusieurs communautés. Lorsqu'on plonge dans cet univers, c'est un peu compliqué de s'y retrouver, je l'avoue. Cependant, une fois ce léger obstacle passé, cela aurait très bien pu s'arranger avec des gens sympathiques unis autour d'une même passion. Autant vous dire que j'ai rapidement déchanté. Ah oui, je précise dès maintenant que je ne suis pas tombée que sur quelques cas isolés, qu'on se le dise. Lorsque j'ai commencé à naviguer dans ces sphères sur le net, j'ai rapidement été accueillie par des personnes cherchant à exclure bien plus qu'à rassembler. Les procédés pour y parvenir sont nombreux, et laissez-moi vous dire que je ne me suis pas sentie à mon aise dans le milieu "gamer". J'ai pensé au début, comme beaucoup de gens sans doute, que j'étais tombée sur le mauvais forum, le mauvais site, le mauvais rassemblement de joueurs... Malheureusement, quel que soit l'endroit ou le nombre de personnes que j'essayais pour nouer le contact, il y en avait toujours quelques-unes pour venir remettre en cause mes connaissances, mes compétences, ma légitimité à faire partie du groupe... Vous rendez-vous compte à quel point cette recherche est malhonnête, stupide et vaine ? S'interroger sur ma légitmité à jouer aux jeux vidéos ? Parce que je le rappelle, nous parlons bien de cela, la volonté de jouer et de parler de nos expériences de jeu.

Je pensais aussi que ce n'étaient que quelques individus isolés, ou plutôt j'essayais de m'en persuader. Mais ce ne sont pas eux qui m'ont déprimée et m'ont poussée à arrêter la recherche de contact, ce serait plutôt l'inaction des autres membres du groupe. Qu'un abruti se permette de prétendre que je n'ai pas ma place pour parler d'un loisir, à la limite. Mais qu'aucune autre personne ne dise quoi que ce soit, que ce soient des critiques vis-à-vis de cette manière méprisable de penser ou une quelconque forme de soutien à mon attention, cela m'a poussée à déserter pour d'autres horizons plus paisibles. Surtout qu'en poussant un peu plus loin la discussion, je me rendais souvent compte que les autres membres en question trouvaient que les imbéciles premiers n'avaient "pas forcément tout à fait tort, c'est vrai qu'il te manque ça... que tu ne sais pas ça... essaie de te renseigner sur ça... tu ne voudrais pas faire des efforts pour..."
Ben non, j'ai pas envie de faire des efforts pour une communauté si excluante. Alors maintenant, je parle de jeux vidéos avec ceux qui veulent bien en parler avec moi sans me juger. Les autres, je m'en passe.

Je finis quand même rapidement là-dessus, mais franchement : comment est-il possible d'être si peu rassemblés, au sein d'un mouvement déjà hors des sentiers battus ? Les médias traditionnels, et l'opinion la plus courante des non-joueurs, ne vous stigmatisent pas assez comme ça, il faut que vous en rajoutiez ? Que vous opposiez systématiquement "cazus" et "vrais" gameurs ? "No-life" et "geek" ? Mais vous savez, le reste du monde en dehors de votre sphère, ne se gêne pas pour vous coller à tous une étiquette assez dégradante d'imbéciles, de feignants, quand ce n'est pas carrément parasites, malades ou tueurs en puissance ! Et là-dedans, permettez-moi de vous rappeler que les gens fourrent pêle-mêle cazus, gameurs, no-lifes, geeks, otakus... J'en oublie ! Face à ça, vous ne pouvez pas présenter un front uni, bordel ! Leur montrer, à ces arrogants qui ne connaissent rien à l'objet de leur critique, que vous pouvez être mille fois plus tolérants qu'eux !

Ben non. Au lieu de ça, vous recommencez le cercle de l'exclusion, des petites cases dans les petites cases, des définitions si vagues que personne ne peut entrer parfaitement dedans. Comme vous voulez après tout, mais vous me décevez. Les développeurs, les artistes n'ont pas conçu leurs oeuvres pour ça.

.

J'ai mis en place cette rubrique, par volonté de remettre au centre de la discussion, des interactions, une passion commune pour les jeux. Pas les petites cases, les normes que des imbéciles mettent dans un milieu qui n'en a pas besoin. Qu'est-ce que ça peut bien me faire, à moi, qu'un autre joue quatre fois plus ou trois fois que moi, si nous pouvons échanger autour du jeu et s'aider à découvrir mutuellement de bons titres ? Je veux que nous parlions des jeux, des jeux et seulement des jeux. J'aimerai aussi en montrer toute la beauté, et l'intérêt.

.

J'ai mis en place cette rubrique, parce que je veux pouvoir m'affranchir des clichés nauséabonds et dépassés sur les joueurs que j'ai développés plus tôt. Il y a autant de joueurs que d'expérience de jeu, et on les parque tous dans un même cliché déshonorant pour ridiculier leur loisir comme leur pratique de ce loisir. Sur ce sujet il y a tant à dire d'ailleurs, que j'y consacrerai un prochain article plus complet. D'ailleurs si vous avez déjà en tête des clichés sur les joueurs qui vous hérissent les cheveux sur la tête quand on les évoque devant vous, n'hésitez pas à m'en faire part.

En m'affranchissant de ces clichés, j'aimerais aussi ouvrir les yeux des nons-joueurs sur l'intérêt formidable de ce média. Les deux idées sont d'ailleurs complémentaires, des personnes dont l'intérêt pour le jeu aura été éveillé ne se rangeront que d'autant moins aux clichés idiots. De même, en parvenant à se séparer des-dits clichés les nons-joueurs peuvent tout à fait avoir envie d'essayer le jeu.

.

J'ai mis en place cette rubrique, parce que le jeu vidéo est un art. Je l'évoquais au début de l'article, maintenant je l'affirme. Et puisque ce blog traite d'art, je fais une place pour le jeu. Si vous ne voyez pas en quoi le jeu vidéo est artistique, un prochain article est également prévu pour développer ce sujet.

.

J'ai mis en place cette rubrique, parce que si le jeu est un art les jeux sont des oeuvres artistiques, dont certaines m'inspirent pour mes propres créations. Puisque ce blog évoque également mes inspirations, le jeu vidéo se devait d'y figurer.

.

J'ai mis en place cette rubrique, parce que le jeu vidéo est capable de faire ressentir les mêmes émotions et de véhiculer des messages aussi profonds que la littérature, le cinéma, la bande dessinée... J'ai promis un lien privilégié avec moi sur la page d'accueil de mon site, je vous parlerai donc de ce qui m'a particulièrement touchée. Les jeux en font partie.

.

J'ai mis en place cette rubrique, parce que le jeu vidéo est un loisir, une activité et un art formidable.

.

II - Que pourra-t-on y trouver ?

.

Comme vous vous en doutez, cette rubrique présente les jeux qui m'ont particulièrement marqué et inspiré. Vous en avez eu un exemple avec Triple Town, dont j'ai présenté les qualités comme les défauts et où j'ai longuement développé mon sentiment sur l'expérience de jeu. Les articles seront normalement toujours d'une longueur similaire à celle du premier, peut-être un peu plus courts parfois (mine de rien, il est long celui de Triple Town ! Et il m'a pris pas mal de temps), car le jeu ne doit pas seulement m'avoir marqué mais aussi me donner assez de choses à dire à son sujet. Je précise également que je ne traiterai pas uniquement de jeux que j'ai apprécié, un jeu pouvant m'avoir marqué en mal. Enfin, j'ai déjà envisagé des dossiers, plusieurs articles traitant d'une thématique similaire, par exemple une série de jeux plutôt qu'un jeu unique.

J'aborderai également des thématiques plus générales sur le jeu vidéo, notamment ceux que j'ai cité dans cet article. Les articles concernés ne porteront pas sur un jeu unique, mais sur le jeu vidéo dans son entier. Il y aura donc certainement plusieurs jeux évoqués dans un même article, en guise d'exemple. Des dossiers thématiques peuvent également survenir, même si je l'imagine davantage dans d'autres rubriques.

Enfin, je parlerai aussi de mes déceptions liées à l'univers vidéoludique. J'ai déjà longuement abordé celle de la communauté (internet donc, je précise) sur laquelle je ferai peut-être un article complet, manifestement j'ai des choses à dire. Moi qui avais prévu deux, trois phrases au maximum... Bien sûr, ce n'est pas la seule chose qui me fait verdir de rage, aussi il faudra bien que ça sorte. J'ai déjà dit que les jeux que je n'ai pas aimé auront parfois droit à leur article, les thématiques frustrantes aussi. Si les jeux vidéos sont un art, il s'agit aussi d'une industrie dont les abus sont nombreux (coucou les consoles next gen !) et ne me laissent pas indifférente. Etant sur mon blog, je parle de ce que je veux. Donc j'en parle.

.

J'espère que cet article a constitué une entrée en matière convenable pour cette rubrique ! S'il vous reste des questions, les commentaires sont là pour vous. N'oubliez pas de me parler des clichés sur les joueurs qui vous sortent par les yeux à cette occasion.

De nouvelles rubriques vont bientôt voir le jour, les jeux vidéos devront sans doute attendre un peu. Je continuerai à présenter un premier article de chaque rubrique avant d'en faire une vraie présentation, je trouve cela plus parlant pour le lecteur. Merci d'avoir lu jusque là, et à bientôt sur le blog !

blog nouveau ouverture jeu vidéo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !